samedi 29 mai 2010

Il faut dire les choses avant d'être mort

Elle avait un mal
De chien à se dé-
Fendre contre les mouches
Contre la chaleur contre
La lumière et la
Sécheresse de tout ce qui
L’entourait

Elle disait que tout ça
La réduisait à
Un amas de viande et
Qu’elle se sentait
Pourrir sur pied que
Les mouches rôdaient en
Elle et qu’elle les
Entendait apaiser leur
Faim sur ses organes
 
Envahir et cureter
L’intérieur de sa tête

Cavaler sans relâche
Dans ses veines
Lui grignoter le cœur

Et moi je l’écoutais
Déconner
En regardant ses jolis
Yeux sombres

62 commentaires:

  1. C'est les asticots qui rongent...Et les mouches qui suçent !Bon, faudrait que j'm'y mette moi aussi...Mais j'ai que des trucs négatifs qui me trottent dans les veines...J'dirai pas que c'est des mouches, donc....

    RépondreSupprimer
  2. Comme ça doit buzzer dans sa tête avec toutes ces mouches. C'est joli-doux.

    RépondreSupprimer
  3. ... c'est ce qui fait que la mort et la vie sont tellement ensemble et que la vie a parfois le goût de la mort, donc est tellement désirable. On la connaît la charogne, on a vraiment besoin envie de pas crever. Sinon, les mots, tout ça, Pittau sait faire. Voilà.

    RépondreSupprimer
  4. Il y a un rythme trés clair, presque dans la percussion et vif comme le vol des mouches et la folie. C'est ce qui me frappe immédiatement avec la sobriété qui évoque bien, elle aussi, la sècheresse.Ce poème me rappelle un texte lu - une nouvelle, probablement d'un auteur américain - sans que je sois capable de le retrouver au milieu du fatras de lectures que j'ai dans la tête. Mais si ça me revient, je vous le dirai.

    RépondreSupprimer
  5. Ça lui reviendra avant que ça me reprenne!

    RépondreSupprimer
  6. Se méfier des mouches quand elles s'attaquent à la langue. Se dépêcher de vivre, si on peut encore.

    RépondreSupprimer
  7. C'est curieux on entend la fin du poème dès le commencement dans chaque mot sans la prévoir bien entendu.on aimerait être elle...Ce Pittau quel séducteur,bože!!!

    RépondreSupprimer
  8. "Ce Pittau quel séducteur"Faut aimer quoi...

    RépondreSupprimer
  9. Mouahahahahaha, Vinosse, tu me fais trop rire !Très choli poème, et d'accord avec Kara, on entend la fin tout au long des mots (les mouches ne siphonnent pas tout, finalement).Dire les choses, oui, toujours. (Les entendre quand elles sont dites, pas toujours évident, hélas.)

    RépondreSupprimer
  10. D'accord avec toi, Sophie K.oulala, le jaloux qu'il est Vinosse!!!On le Karabistouilleueu...On le Karabitouillosseu...

    RépondreSupprimer
  11. Kara mel mou, pour vous servir...Messire Csont bor...pas kara -bosse , pour ce soir..mais prenez garde -soupe de crapaud-soupe de cocquelicots.

    RépondreSupprimer
  12. J'me sentais exactement pareil il y a peu, sauf que j'ai les yeux bleus.

    RépondreSupprimer
  13. @ Kara : voui, mais on l'aime, not' Vinosse. Là, c'est dit ! (Faut encore qu'il l'entende, tsss !):0)))

    RépondreSupprimer
  14. @brigetoun. Sans doute, oui.@Vinosse. Comme si on l'avait pas remarqué. Alors, tu respires un grand coup... Mais t'as que des trucs négatifs... y a aussi des pissenlits, des coquelicots, des arbustes, etc.@arf. Buzzer ça doit buzzer. :)@jibé. Je sais pas si je sais y faire mais vous lisez au scalpel, jibé, ça c'est sûr. :)@FM. Alors, cet auteur américain, ça vient ?...@Ramon. Como esta usted ?@Dominique Boudou. La langue, c'est ce qu'il y a de plus précieux. Quand on a les mots, on a le reste. Faut s'en emparer et pas demander la permission.@kara. Oh non, j' suis pas séducteur pour un sou. @Vinosse. T'as raison.@Sophie K. Moi aussi, y m' fait trop rire, Vinosse. Et dire les choses, c'est pas évident de s' faire entendre surtout quand y a qui font les sourds (hein, Vinosse ?).@kara. Vinosse a plein d' qualités. :)@Vinosse. Aujourd'hui, bac à sable ou toboggan ? :)@kouki. C'est court mais c'est clair. @kara. J' suis sûr que vous racontez bien les histoires, kara, que vous les lisez avec intensité.@zoë lucider. Tiens, une loë zucider ! Ahahahaha !@kouki. Bleu foncé ou bleu clair ?... Faut pas.@L........uc. J'ai jamais dit qu'elle existait. Mais peut-être quand même.@Sophie K. Ben ouais.

    RépondreSupprimer
  15. (Hors-sujet : ce tantôt - comme dirait Vinosse -, je vais nettoyer ma soute à blogroll ; en outre, ça me permettra de mettre un c majuscule à Commode.)

    RépondreSupprimer
  16. @Chr. Tiens, moi j'aurais mis un grand Q, mais bon...

    RépondreSupprimer
  17. Saviez-vous que l'empereur Romain du même nom ne l'était pas, au fait ?

    RépondreSupprimer
  18. @Sophie K. Y paraît que l'empereur Auguste l'était pas beaucoup.

    RépondreSupprimer
  19. @ Monch' : Mais l'empereur Sévère l'était, lui.

    RépondreSupprimer
  20. (Pardon : Monchesco. Rhôôô, flûte.) :)))

    RépondreSupprimer
  21. @Sophie K. Et que Vespasien se faisait dessus.

    RépondreSupprimer
  22. Si j'avais un chat je l'appellerais Septime en le faisant castrer...Il perdrait quelquechose en fait, et durablement !!!

    RépondreSupprimer
  23. Hahahahahaha !(C'est crétin, on peut rien faire avec Jules C., et avec Pompée les Québecois l'ont d'jà faite...)

    RépondreSupprimer
  24. Enfin. Tant qu'Hadrien ne fait pas le mur, tout va bien....(Oui, bon.)

    RépondreSupprimer
  25. Une ambiance à sortir ses cure-dents pour en profiter encore un peu... Miam.

    RépondreSupprimer
  26. j'aime bien cette poésie carnassière:) ça remue ps : à Toulouse, les livres animés c'est pop up et cie, plutôt axe enfant... (y aura notamment un certain axinamu exposé ;)

    RépondreSupprimer
  27. Je ne souhaite à aucun piti enfant de venir ici s'apprendre à lire...

    RépondreSupprimer
  28. @Vinosse. Un chien aussi ?@Sophie K. Les québécois ont tout fait dans l' genre.@Martine Carol. Faites gaffe, les cure-dents, ça pique.@Mu LM. Merci. :)Pouvez les prévenir qu'il y a un pendant à axinamu qui sort en septembre : oxiseau.@Vinosse. Trop tard, y en a d'jà un paquet qui ont appris un peu par ici.

    RépondreSupprimer
  29. Vinosse vous avez bu ou c'est un private joke avec le chien sur la commode ? :o)

    RépondreSupprimer
  30. Vinosse ne boit jamais, donc c'est une private joke, à dix contre un (tenu ?)A propos de mots dans le désordre, quelqu'un m'a fait beaucoup rire hier en transformant sans le vouloir les mots "accusé de réception" en "récépissé d'accusation". J'adore ce genre de lapsus, ça vous bascule dans une forme de poésie...:)

    RépondreSupprimer
  31. Dis FP, as-tu un peu (cha)rogné sur Baudelaire ? En tout cas, c'est beau.Sophie K., penses-tu que tous les chemins mènent au rhum ? Et penses-tu que, de manière générale, ça empire ? Sinon, je viens de le voir s'enfuir au galop, Romain.

    RépondreSupprimer
  32. @Sophie K. Joli le lapsus. J'adore.@Chr. Borhen. Euh, j'y ai pas pensé, surtout que je fuis les références comme la peste. Et puis, Baudelaire ne fait pas partie de mes "amis"...

    RépondreSupprimer
  33. @ Chrischtofe : héhéhéhé. (Avec ton dernier billet, je ne peux même pas te conseiller de relire Cicéron, tiens.)@ Franchesco : Je m'demande si Goscinny avait pensé à baptiser Lapsus un des ses légionnaires... faut que je relise.:)

    RépondreSupprimer
  34. Sophie fait des commentaires très "carrés"; oui pour le private joke, encore que... il est sur faceB

    RépondreSupprimer
  35. Mais je suis carrée, ô mon Biniou Bleu, t'sais bien. Carrée née, même.:)

    RépondreSupprimer
  36. @Vinosse. Tu t' prends pour Marc Aryan ?

    RépondreSupprimer
  37. C'était quoi sa spécialité à ton belge mort?

    RépondreSupprimer
  38. Et c'est à cause de quoi, l'allusion fine ???

    RépondreSupprimer
  39. @Vinosse. Il a chanté "Bête à manger du foin" mais, surtout, il a interprété ce chef-d'œuvre impérissable "Tu es numéro 1 au hit-parade de mon cœur"... juste pour dire que t'es mon emmerdeur préféré.

    RépondreSupprimer
  40. Faut que j'écoute ça...Merci pour le compliment, il me va droit au...

    RépondreSupprimer
  41. Oula oulala j'avais jamais vu ça!http://www.dailymotion.com/video/x1z29f_marc-aryan-bete-a-manger-du-foin_music

    RépondreSupprimer
  42. Y fait pas lien ton blogue... sniff...

    RépondreSupprimer
  43. @Vinosse. Pas connaître Marc Aryan, c'est péché. Ouais, je sais, pas moyen d' mettre des liens...

    RépondreSupprimer
  44. Je pèche vachement, là. Connaissais pas du tout. mais je refuse toute forme de pénitence quand même, faut pas charrier.

    RépondreSupprimer
  45. Zut, me revoilà ! heureusement que je ne sais pas lire ! (dit-elle rongée jusqu'à la moelle)

    RépondreSupprimer
  46. Marc Aryan a aussi écrit :"si l'amour nous était compté comme les pièces d'un porte-monnaie..."Et j'emmerdre le neurone qui a retenu ça.Pittau, t'fais ch... de parler de ce "chanteur" sans prévenir.

    RépondreSupprimer
  47. "Les mouches d'aujourd'huine sont plus les mêmesque les mouches d'autrefoiselles sont moins gaiesplus lourdes, plus majestueuses, plus gravesplus conscientes de leur rareté."N'ont même pas peur des yeux sombres !A.L.

    RépondreSupprimer
  48. @Vinosse : il ne faut pourtant pas sortir de St Cyr pour y arriver .

    RépondreSupprimer
  49. @Vinosse. T'aimes pas ? :)@Sophie K. Tu rates quand même un des plus beaux fleurons de la chanson française. :D@Enfantissages. Vous parlez d'une nouvelle ! On était déjà au courant.@Luc. Me dis pas qu' t'aimes pas ça ! C'est juste passqu'y a des gens, sinon...@Anonyme. Oui et alors ?...@AdS. Au lieu d' faire la finaude, expliquez.

    RépondreSupprimer
  50. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  51. Je ne peux pas l'écrire dans les commentaires, il se transforme automatiquement en lien valide, et quand j'essaye de le dynamiter avec des espaces, blogger ne veut pas l'accepter en tant que texte HTML parce qu'il n'est pas valide. Ce gros con !

    RépondreSupprimer
  52. J"aurais pu m'appeler blogger....

    RépondreSupprimer
  53. @Vinosse : et réciproquement, donc ?@u taulier : dites donc Ma plume ! (sur la commode) : trois jours sans rien poster, on commence à avoir la dalle ici. Y'a quoi à grailler ?

    RépondreSupprimer
  54. @ F.P.Et alors ?J'allais répondre par une chanson, vous imaginez laquelle ...mais j'ose pas.Pour en revenir au texte, si les mouches sont plus graves, plus rares, le processus que vous avez si bien décrit durera plus longtemps.Et alors ...A.L.

    RépondreSupprimer