mardi 15 juin 2010

Sous un soleil immaculé

Sur la route
Rayée par l'ombre
Des arbres
Sur la route
Illuminée
Au volant de ma voi-
Ture ha-
Churée je
File
Tranché clair
Puis
Obscur
Ebloui par le jour
Aveu-
Glé par la nuit

29 commentaires:

  1. Trés belle interprétation de l'alternance d'ombre et de lumière dans le dernier vers "ébloui par le jour, aveuglé par la nuit", que renforce encore la brièveté du poème.

    RépondreSupprimer
  2. Si après ça tu évites l'accident et bien chapeau !Joli !

    RépondreSupprimer
  3. j'aime, sur plans différents, vos mots, et le commentaire de Christophe

    RépondreSupprimer
  4. ouaip!du Pittau doré sur tranche!l'art du trait, le contraste. On fait pas ds le clair-obscur, là!(on le disait olfactif, mais sait aussi rester visuel... )

    RépondreSupprimer
  5. Bobine de film ...l'ai déjà lu ce poème dans un livre ?

    RépondreSupprimer
  6. C'est une départementale ? :))(Sérieusement, j'aime boucoup aussi le tchac-tchac ombre lumière...)

    RépondreSupprimer
  7. C'est une bien belle voiture que vous avez là !...(On ne dit pas "immaculé" on dit je me suis fait ... Non rien, je sors).

    RépondreSupprimer
  8. J'vais jamais sur les départementales !http://www.youtube.com/watch?v=WoTNn1fMVAA

    RépondreSupprimer
  9. http://www.youtube.com/watch?v=WoTNn1fMVAA

    RépondreSupprimer
  10. @Vinosse. Tu t' prends pour un radar ?@FM. Merci. J'ai essayé de faire sentir ça, le plus exactement que j' pouvais.@arf. A 60 à l'heure, sur une route près de Saint-Rémy, au mois d' juillet, ça fait ça...@brigetoun. Merci. Moi aussi j'aime bien les commentaires de C.@jibé. J'essaie de m'adapter. Doré sur tranches... si on sent la lumière, c'est tout c' que j' voulais.@kouki. Pas dans un livre, non. J' te l'ai donné à lire y a quelques semaines... en même temps qu' tu lisais le livre.@Sophie. Tchac-tchac... bien trouvé... comme des volets... :)@Luc. Fais attention, tu r'cules ! Ouiche ! trop tard !@Vinosse. Ça m'étonnerait.@Anonyme. Inutile d'ânonner.

    RépondreSupprimer
  11. Le Pittau prosateur est super costaud mais celui-ci m'enchante, m'émerveille, m'éblouit... et bing, le platane!

    RépondreSupprimer
  12. @Depluloin. Mouahahahaahahahaahahaah !!!!@zoé. C'est une aut' chanson, ça ! :D

    RépondreSupprimer
  13. Ce que j'aime bien, c'est la violence de ces ombres et lumières qui hachurent, tranchent, éblouissent et aveuglent. C'est un thème récurrent dans vos textes et j'aime bien ça, moi, trouver des récurrences chez vous.

    RépondreSupprimer
  14. C't'un gars qui récure pas mal, le Francesco, chus d'accord.:))

    RépondreSupprimer
  15. putin, j'chuis obligé de recommencer mon compte toutes les semaines ???C'est chiant.

    RépondreSupprimer
  16. @AdS. Des récurrences, vous dites ? J'espère que c'est pas grave. :)@Sophie K. T'as un sens inné d' la réplique. :D@Vinosse. C'est pas l' titre d'un poème de Kipling ?@Vinosse. Tiens, non...@Vinosse. J'en sais rien... j' suis pas spécialiste. Ça m'étonne...

    RépondreSupprimer
  17. j'adore votre plume ainsi plantée en mon qi !

    RépondreSupprimer
  18. bises à Vinosse avec qui je fis mon sévice militaire !

    RépondreSupprimer
  19. Je vous comprends, monch(er). J'ai eu moi-même, en son temps, une engin motorisé de la même marque. Inutile de vous dire que je l'ai vendue depuis ! C'était devenu impossible, ces hachures, je voyais des zèbres partout. Après 25 ans d'analyse, j'ai fini par adopter une méthode simple : un coup pile, un coup face, de temps en temps sur les côtés (un peu de gym ne nuit pas) et mon bronzage est tip-top-tip-top-tip-top.

    RépondreSupprimer
  20. Martine clignote dans les virages ! :)

    RépondreSupprimer
  21. @Cactus. Me permettrais pas un truc pareil.@Cactus. Remettez-lui mon bonjour.@Martine Carol. De la même marque ? Vous avez eu aussi une 2CV ? :D Et pour c' qui concerne l'analyse, à part la grammaticale, j' pratique pas. Et l' bronzage non plus. En r'vanche, des zèbres j'en vois partout aussi.@SophieK. J' m'inquiète pas pour Martine Carol, c'est une survireuse.

    RépondreSupprimer
  22. Une Juvaquatre, celle de mon grand-père :-)Et je ne dérape jamais par l'arrière, c'est un coup à se retrouver dans les décors ! Je les respecte trop pour ça.

    RépondreSupprimer
  23. @ CW : vous savez ce que ça coûte, l'usurpation d'identité ? Rectificatif à votre usage : j'avais une Panhard 24, très belle au demeurant, rouge. Consommait trop.

    RépondreSupprimer
  24. @CW. Vous vous prenez pour quelqu'un d'autre ?@Martine Carol. Avec la Panhard, c'était l' pied ?

    RépondreSupprimer
  25. Oui, mais maintenant je suis rangée des voitures.

    RépondreSupprimer