mercredi 25 mai 2011

L'Orangeraie

Il avait mastiqué
Des jardins arraché
A l’aide de ses dents
Franches des pelures
D’orange
Et semé à ses pieds
Des pépins encore
Luisants
Comme enduits de graisse

Il attendait que
La nuit se pose
Et révèle enfin
Ce que les lumières
Dissimulaient dans les
Plis et leurs contrastes

Le corps arc-bouté
La bouche tendue
Sur une grimace
D’espoir et de résignation
Il patientait voyait
Le jour s’abaisser
Et mourir dans les branches
Du jardin d’agrumes
Et il sentait une bête
S’enrouler autour de
Ses hanches
Puis grimper pour
S’agripper de ses doigts
Minces
A la racine de sa gorge

11 commentaires:

  1. ouf ! c'est monté sans que je le sente venir

    RépondreSupprimer
  2. Abuser d'orange sanguinaire nuit à la santé .

    RépondreSupprimer
  3. @brigetoun. Ah ben, désolé de vous surprendre. :)
    @Sidonie. Orange sanguinaire ? Euuuuh...
    @Frederique. Plutôt, dirait-on.
    @Luc Vermot. Tant qu'il y aura des pommes... (c'est fait aussi)

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  5. sweet and sour, c'est Bloody Mary !
    (je répète sans fautes d'orthographe)

    RépondreSupprimer
  6. Patrick Verroust :

    L'orangeraie, un titre au parfum d 'éden mais pas pour tout le monde.L'homme, un homme des champs, assurément, vagabond probablement, était planté là dans l'orangerais, il s'était nourri d'oranges entières , peaux comprises. Un vieil instinct pousse à aimer les peaux d'orange, leur amertume , leur essence ont ce goût particulier qui se retrouve dans la fleur d'oranger, un peu toxique,lavant la bouche et les dents et coupe faim.La première strophe est empreinte d'une sauvagerie sourde celle d'un homme, tapi, qui attend et guette. La deuxième strophe arrive comme un soulagement. Une respiration calme s'installe, le moment attendu approche, l'homme jouit de « la nuit qui se pose » et révèle un autre monde caché dans les ombres, le monde de la nuit.La tension ressurgit dans une attente crispée, paysanne, « espoir et résignation .De l'éden surgit une petite bête qui monte ,qui monte « s'enroule autour de ses hanches » pour s'agripper de ses doigts minces à la racine de sa gorge. Ce n'est pas un désir animal qui arc boute l'homme, il est sur le qui vive, il laisse le « rut se tasser ». Il est à l'affut pour une chasse très particulière, celle d'une petite femme,une petite petite fiancée, la belette, ou la fouine, compagne indispensable des braconniers et des dératiseurs . Il fallait un sacré sang froid pour la laisser grimper, un bon réflexe pour l’attraper avant qu'elle morde la gorge ,cherchant une carotide. Quand on est sans gain,dresser ce petit carnivore sanguinaire , outre chasser rats et souris , permet d'espérer un lapin ou la poule du voisin. Les gosses des rupins recevaient une orange à Noël, les fils des journaliers ,une fouine à dresser. Ce poème est âpre de tension contenue, il est rude et mystérieux aux gens des villes. La poésie surgit du regard de l'homme.Dans le même temps où il « sentait la bête montait » « il voyait le jour s'abaissait et mourir dans les branches du jardin d'agrumes » . Ce regard naturaliste,poétique, laissé à l'homme de la terre témoigne d'une belle et sympathique empathie pour le héros de ce conte du temps, jadis ou des très profondes campagnes que Francisco Pittau fait vivre de son écriture caméra. Les images fortes montent crescendo jusqu'à la conclusion finale, bien amenée, camouflée, sans plus.

    RépondreSupprimer
  7. Et une bonne camomille perfide ???
    La sauvage est en fleurs actuellement ...

    RépondreSupprimer
  8. @kouki. Ouais sans faute, c'est mieux.
    @patrick Verroust. Là, mise en parallèle assez sidérante, je dois dire.
    @Vinosse. :D

    RépondreSupprimer
  9. LA REVOLUTION BARBARA CASSIN -


    PIERROT ROCHETTE, VAGABOND DE L'IMPOSSIBLE

    LE RÊVE DE PIERROT VAGABOND..... L'IMPOSSIBLE:))))

    www.enracontantpierrot.blogspot.com
    www.reveursequitables.com


    -------

    BARBARA CASSIN VERSUS MARGARET SANGER


    BARBARA CASSIN
    REPRÉSENTE

    POUR L'ESPRIT DES FEMMES DE LA PLANÈTE DU 21EME SIÈCLE

    UNE RÉVOLUTION DU MÊME CALIBRE
    QUE CELLE DE

    MARGARET SANGER


    POUR LE CORPS DES FEMMES DE LA PLANÈTE
    DU 20ÈME SIÈCLE..

    -----------

    Margaret Sanger (1879-1966) avait un rêve impossible:))).

    Cette jeune infirmière de 5 pieds 3 pouces rêvait un contraceptif sûr pour les femmes, que l'on devrait simplement avaler comme un comprimé d'aspirine. Durant plus de 30 ans, elle fit des conférences dans les mouvements féministes, pour parler de son rêve, même si elle n'avait pas un sous pour le réaliser.

    Un jour, une veuve milliardaire américaine, Katherine Mac Cormick, assista à une de ses conférences et lui dit: J'aime ton rêve... comment ça coûte? Elles contactèrent un nommé Pincus qui, pour éviter la censure, leur dit qu'il fallait déguiser sa recherche de pilule anti-conceptionnelle pour les femmes, en la nommant recherche sur la fertilité des lapins.

    Quelques millions plus tard, Pincus leur dit qu'il a trouvé une pilule anticonceptionnelle pour les hommes. Elles répondirent en choeur. On n'en veut pas. On veut que les femmes soient maîtresses de leur corps.

    Quelques millions plus tard Pincus leur dit: j'ai trouvé une pilule pour les femmes mais il n'y aura plus de menstruations... Impossible... l'Eglise catholique va tout bloquer...

    Quelques millions plus tard... la pilule était née... Elle fut lancée comme un médicament régularisant les règles menstruelles douloureuses et irrégulières.

    C'était la naissance de la pilule anti-bébés, celle qui donne la liberté individuelle de choisir aux femmes qui de tout temps, furant asservies par les lois religieuses dictées par des hommes..

    Il y a 50 ans, les premiers médicaments arrivèrent sur le marché allemand. Aujourd'hui, des millions de femmes dans le monde prennent la pilule contraceptive.

    -----

    Barbara Cassin est de cette lignée de grandes rêveuses impossibles de l'humanité en répandant l'idée que le langage crée le sacré et non le sacré crée le langage et en rendant possible par sa démarche philosophique de toute une vie la création ( lors de la commission Vérité, réconciliation, réparation), des deux mots qui ont changé l'Afrique du sud de Nelson Mandela ... PAYS ARC-EN-CIEL.

    -------


    La planète est un gâteau de fête...

    allume une seule PERSONNE HUMAINE rêveuse
    avec les quatre questions suivantes:)))

    1- Quel est ton rêve?
    2- Dans combien de jours?
    3- qu'as-tu fais aujourd'hui pour ton rêve?
    4- En quoi ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

    et cette PERSONNE HUMAINE rêveuse en allumant une autre qui en allume une autre... incendiera, par l'impossible, une planète oeuvre d'art
    telle que vue de l'espace par six milliards
    de vies privées oeuvres d'art '' BARBARA CASSIN'':)))).

    -------


    Pierrot est l'auteur de l'Île de l'éternité de l'instant présent et des Chansons de Pierrot. Il fut cofondateur de la boîte à chanson Aux deux Pierrots. Il fut aussi l'un des tous premiers chansonniers du Saint-Vincent, dans le Vieux-Montréal. Pierre Rochette, poète, chansonnier et compositeur, est présentement sur la route VERS LA CORSE, quelque part avec sa guitare... entre ici et ailleurs...

    RépondreSupprimer